Croire aux jeunes: Tello-Chingotto

Croire aux jeunes: Tello-Chingotto

L’Open d’Alicante represente un retour à la victoire de Belasteguín-Lima, mais aussi la confirmation que les jeunes arrivent avec force. Un an après leur entrée dans le circuit professionnel, suite à avoir remporté la Fabrice Pastor Cup en Argentine en 2016, Federico Chingotto et Juan Tello sont la grande sensation de la saison, ayant une fois de plus réussi à être parmi les quatre meilleures paires d´un tournoi.
Les protagonistes du tournoi d´Alicante ont été les joueurs du Monte-Carlo International Sports (MCIS), dont 7 des 16 joueurs en quart de finale, 5 des 8 en demi-finales et le « trio » dans la grande finale: Fernando Belasteguín, Pablo Lima et Paquito Navarro.
De même, une performance exceptionnelle de la paire féminine de Monte-Carlo International Sports, Cata Tenorio et Marta Marrero, qui ont été vaincues dans la finale par les jumelles Sánchez Alayeto.
Mais il faut souligner le grand tournoi de la majorité des jeunes du Team MCIS. Sur le tableau principal, il y avait cinq vainqueurs de la Fabrice Pastor Cup: les argentins Chingotto, Tello et Stupaczuk, et les brésiliens Bergamini et Campagnolo.

Tello-Chingotto continuent de grandir
Sans aucun doute, ils sont le couple révélation de la saison, comme ils ont démontré dans les demi-finales d’Alicante où tout le public criait leurs noms après avoir fait face aux leaders du padel mundial.
Federico Chingotto et Juan Tello se sont classifiés pour la deuxième fois parmi les quatre meilleures couples d’un Open, après avoir laissé sur la route à deux têtes de série (Cepero-Santana et Mieres-Lamperti).
De cette façon, ils se sont plantés face à Belasteguín et Lima sur la piste centrale et les ont mis contre les cordes. Par surprise, ils ont emporté le premier jeu par 6/3 et deux fois ils ont fait un 0-40 aux numéro 1 du classement. Mais la vivacité de Bela et l’expérience des leaders ont battu petit à petit Tello et Chingotto, qui sont tombés par un serré 6/4 dans le troisième set.
Avec ces résultats et une année après leur entrée dans l’élite du padel mondial, Chingotto et Tello regardent vers le haut, continuent à grimper et ne sont pas loin du top 20 du classement. Avec de nombreux tournois encore à venir, désormais personne ne serait surpris de les voir se faufiler dans la grande finale, le Master Final.

Campagnolo-Bergamini: union positive
Parmi le reste de l´équipe de Monte-Carlo International Sports, il faut souligner le spectaculaire tournoi des brésiliens Lucas Campagnolo et Lucas Bergamini (vainqueurs de la Fabrice Pastor Cup 2016 et 2017).
Ils ont repris leur chemin ensemble et le debut a été impeccable. Ils ont commencé comme tête de série de la phase de pré-qualification et ils ont atteint les huitièmes de finale, où après six victoires ils ont été éliminées par la troisième meilleure paire du monde, Maxi Sánchez et Matías Díaz.
Justement Campagnolo et Bergamini ont éliminé un autre membre de l’équipe, Martín Di Nenno, qui a joué en compagnie de son compatriote Juan Manuel Restivo (champion de la Fabrice Pastor Cup Chile 2017).
Pour sa part, le chilien Javier Valdés et son coéquipier Rafa Méndez se sont classifiés à nouveau à la phase précédente où ils ont perdu face à Chico Gomes et Ernesto Moreno. Andrés Britos et Christian Fuster ont également été éliminés lors du premier match de la qualification.
En bref, une excellente performance de la grande majorité des membres de l’équipe Monte- Carlo International Sports qui nous encourage à continuer à croire au projet.

By | 2017-08-28T12:57:52+00:00 août 28th, 2017|Nouvelles, Nouvelles|Commentaires fermés sur Croire aux jeunes: Tello-Chingotto